Le stress

Le phénomène de stress est avant tout un mécanisme vital, qui permet de mobiliser nos ressources pour faire face aux situations de contrainte, de menace, voire de danger.

Il se traduit par une réaction généralisée de l'organisme et du psychisme : augmentation du rythme cardiaque et respiratoire, de la tension, focalisation de l'attention.

Les sources de stress sont nombreuses, vécues différemment suivant chacun d'entre nous.
 De manière générale, quand nous abordons ce phénomène de stress, il va plutôt être question de notre  perception du stress : il y a stress quand nous évaluons les exigences d'une situation (par exemple : être à  l'heure au travail) comme dépassant nos capacités d'y faire face (difficulté pour se réveiller, bouchons sur la route, etc.).

Le stress n'est pas un problème en soi, à partir du moment ou  nous revenons à un niveau d'équilibre, avec le relâchement de la tension, du rythme cardiaque,  ...
Mais, dans notre vie quotidienne, nous maintenons de manière excessive cette réaction de stress (les sollicitations sont nombreuses, personnelles ou professionelles, rythme de vie), ce qui consomme une énergie considérable, avec une stimulation très importante de la pensée et du psychisme pour anticiper, planifier, même quand il n'y a rien à faire!

Les effets à court, moyen et long terme sont très important sur la santé : hypertension, insomnie, déclenchement de maladies psychosomatiques, artérosclérose, ulcère, infarctus, diabète...

L'anxiété

A la différence du stress, l'anxiété se caractérise par un sentiment de peur diffuse, sans objet spécifique, comme une menace permanente pesant sur l'équilibre et le bien-être de la personne.

Souvent associée à une hypersensibilité et un manque de confiance en soi, l'anxiété se manifeste par la difficulté de lâcher prise, l'incapacité à vivre sereinement le moment présent, le besoin de contrôler son environnement, la tendance aux planifications / ruminations, des tensions physiques importantes.

Comme le stress, l'anxiété génère une dépense énergétique très forte et dope le système nerveux, avec des répercussions négatives sur la qualité de vie quotidienne : sur le sommeil, les relations interpersonnelles, l'humeur, la sur-réactivité au sources de stress.

Canalisée par l'action, elle s'exprime plus vivement lors des moments de pause, comme au coucher.

Dans les cas les plus sévères, l'anxiété se transforme en angoisse, crises de panique, tétanie, malaises, troubles obsessionnels compulsifs, ...